• Vie de l'établissement,
  • Éthique et Développement durable,

D’Homo erectus à Homo numericus - Conférence de Pascal PICQ

Publié le 17 mars 2016 Mis à jour le 23 mars 2016

Pascal PICQ, paléoanthropologue au Collège de France, interviendra le mardi 22 mars à 17h30 à l’occasion du 60ème anniversaire de l’iaelyon.

Pascal PICQ> ENTREE LIBRE 

Après un demi-siècle d’une évolution comme jamais dans l’histoire de l’humanité, nos sociétés sont déjà engagées dans une nouvelle période d’adaptation à l’échelle mondiale. C’est une révolution anthropologique totale qui touche le climat, l’environnement, la biodiversité et les villes, mais aussi les structures familiales, la santé, le travail, les entreprises et l’économie.

L’idée de progrès portée par les sociétés occidentalisées depuis deux siècles se trouve bousculée par l’évolution. En effet, l’humanité continue à coévoluer avec les autres organismes vivants.
Depuis 2 millions d’années, les inventions techniques et culturelles des sociétés humaines ont modifié la biologie de ses acteurs. Aujourd’hui, une troisième coévolution s’ajoute aux deux précédentes avec les NBIC et les NTIC qui ont déjà révolutionné des aspects fondamentaux de nos vies (début et fin de vie).
Que devient l’autonomie de l’individu moderne engagé le plus souvent de son plein gré dans une multiplicité de liens au travers des réseaux et des captations de ses données personnelles ?
Entre les utopies du passé et les promesses du transhumanisme, quelle liberté pour un humanisme 2.0 ?
 

A propos de Pascal Picq

Pascal Picq est paléoanthropologue au Collège de France. Ses recherches s’intéressent à l’évolution morphologique et sociale de la lignée humaine dans le cadre des théories modernes de l’évolution. Après avoir introduit l’éthologie dans le champ de l’anthropologie évolutionniste (Il était une Fois la Paléoanthropologie Odile Jacob 2010), il s’est impliqué dans des questions de sociétés en dénonçant les archaïsmes à l’encontre de la diversité et des femmes (Nouvelle Histoire de l’Homme Perrin 2005), pour la défense de la laïcité (Lucy et l’Obscurantisme Odile Jacob 2007) et un essai (im)pertinent sur les origines naturelles de la politique  au moment des élections présidentielles (L’Homme est-il un grand Singe politique ? Odile Jacob 2011). 

Ses réflexions et ses travaux intéressent de plus en plus le monde économique et social sur les processus de l’innovation et du management des groupes autour du concept d’Anthroprise (Un Paléoanthropologue dans l’Entreprise Eyrolles 2011). Il est associé à l’APM, à l’Académie des Entrepreneurs et à la Fabrique de l’Industrie.
Ses travaux récents décrivent comment, de la Préhistoire à demain, les mêmes mécanismes adaptatifs font que l’Homme ne survit que par ses entreprises. Ses derniers essais De Darwin à Lévi-Strauss : l’Homme et la Diversité en Danger et Le Retour de Madame Neandertal : comment être sapiens (Odile Jacob 2013 et 2015) et La Marche (Autrement 2015) sont des plaidoyers pour l’avenir de l’humanité.

A lire :
Pascal Picq. Nouvelle Histoire de l’Homme. Perrin 2005
(Grand Prix Moron de Philosophie et d’Ethique de l’Académie française 2006)
Pascal Picq. Le Retour de Madame Neandertal. Comment être Sapiens. Odile Jacob 2015.

 

Contact :
Catherine PARMENTIER, Directrice de la Communication - Tél : 04 78 78 71 49 :
Thématiques :
Vie de l'établissement; Éthique et Développement durable