• Recherche,

Article : La différence coopérative fait-elle la différence pour les consommateurs ?

Publié le 29 octobre 2019 Mis à jour le 4 novembre 2019
principes coop
principes coop

Le mouvement coopératif s'est doté de principes communs à toutes les entreprises qui le composent. Dans leur dernier article paru dans la Revue Française de Gestion, Sonia Capelli (iaelyon), William Sabadie (iaelyon) et Michel Séguin montrent que ces principes n'ont pas la même influence sur les comportements des consommateurs selon les continents.

Les principes du mouvement coopératif (ouverture – démocratie – répartition des bénéfices – engagement dans le milieu) peuvent-ils fonder le capital de marque coopératif ? Sur la base d’une étude par questionnaires menée auprès de 984 répondants dans 10 pays et 5 continents, cet article montre que l’engagement dans le milieu et la démocratie sont deux arguments forts pour différencier le modèle coopératif de ses concurrents. Un comparatif mené entre continents et entre types de coopératives montre que les principes associés à une conception socialement responsable (e.g. engagement dans le milieu) contribuent plus fortement au consentement à payer que ceux inhérents à la conception originelle (service et répartition des bénéfices aux membres). Cet écart s’accentue dans les coopératives qui n’intègrent pas les consommateurs comme partie-prenante et se réduit en Amérique du Nord.

Source: Capelli S., Sabadie W. et Seguin M. (2019), La différence coopérative fait-elle la différence pour les consommateurs, Revue Française de Gestion, 45,280, 29-55. https://doi.org/10.3166/rfg.2019.00346

 

La différence coopérative fait-elle la différence pour les consommateurs ?