The Conversation - Pourquoi les banques françaises sont-elles réticentes à augmenter le plafond du paiement sans contact ?

Publié le 6 avril 2020 Mis à jour le 7 avril 2020
The Conversation
The Conversation

Par Marc Bidan, Professeur en Management des systèmes d’information, Polytech Nante et Jean-Fabrice Lebraty, Professeur en Systèmes d'Information, iaelyon School of Management.

Le paiement sans contact – son nom l’indique clairement – consiste à approcher sa carte bancaire à quelques dizaines de millimètres d’une borne de paiement. Il s’agit ensuite d’attendre quelques secondes jusqu’à entendre le « bip » lié à la validation sonore de l’achat.

Ainsi, face à une telle technologie, nul besoin de carte à insérer ni de code PIN à quatre chiffres qu’il faudrait taper sur un clavier. Il suffit de posséder une carte bancaire intégrant la technologie NFC (Near Field Communication) qui est matérialisée par un logo imitant des ondes radio et qu’en face, le commerçant possède un TPE (Terminal de paiement électronique) qui soit compatible.


Un geste barrière efficace ?


Dans le contexte de pandémie, ce type de paiement, en minimisant les contacts et les actes, permettrait de limiter les risques de transmission du virus via les terminaux de paiement digitaux ou via les échanges de pièces et de billets.
  (...)

Lire la suite