The Conversation - Travail à distance : cinq bonnes pratiques à emprunter au développement « open source »

Publié le 28 mai 2020 Mis à jour le 28 mai 2020
The Conversation - Travail à distance : cinq bonnes pratiques à emprunter au développement « open source »
The Conversation - Travail à distance : cinq bonnes pratiques à emprunter au développement « open source »

Par Kiane Goudarzi, Professeur des Universités, iaelyon School of Management – Université Jean Moulin Lyon 3; Veronique Sanguinetti, Enseignante chercheuse, Université Polytechnique des Hauts-de-France & Vincent Chauvet, Professeur des Universités, Université de Toulon.

L’épidémie de Covid-19 a forcé les organisations à proposer du travail à distance à tous les salariés pour lesquels l’activité s’y prête. Il ne s’agissait donc plus de télétravailler sur une partie de l’activité, mais de basculer toute l’activité et notamment toutes les activités collaboratives de ces salariés isolés par le confinement.

Dans le même temps, le besoin d’intelligence collective s’est accentué pour lutter contre ce virus et trouver rapidement des solutions innovantes. Des collectifs composés d’institutionnels, d’entreprises, de chercheurs d’universités, d’hôpitaux et d’organisations non gouvernementales ainsi que des bénévoles se sont rassemblés autour de projets destinés à répondre à la pandémie.

La problématique a donc été d’arriver à mobiliser plus d’intelligence collective en interne et en externe avec des partenaires d’innovation alors que la dématérialisation des échanges rendait la collaboration plus difficile.

Lire la suite
Kiane Goudarzi