• Entrepreneuriat,
  • Vie Etudiante,

Stéphane Guyot, Master Entrepreneuriat, promo 2014

Directeur Général Upcylink - Co-fondateur de la marque Horus-x

Publié le 10 décembre 2020 Mis à jour le 14 décembre 2020
Stéphane Guyot


Quel a été votre parcours professionnel depuis que vous êtes diplômé de l'iaelyon ?

J’ai toujours été passionné par l’entrepreneuriat et l’univers des startups.

Après avoir passé un an à l’Université de Melbourne grâce à un partenariat avec l’iaelyon, puis obtenu mon Master 2 EDEN, j’ai intégré l’incubateur Manufactory pour accompagner des jeunes entrepreneurs dans leur création d’entreprise. J’ai alors travaillé 3 ans dans cette structure, ce qui m’a permis de connaître les pièges à éviter lorsqu’on entreprend, et surtout d’acquérir des réflexes qui m’ont été bien utiles par la suite.

J’ai développé mon projet en parallèle de mon job, puis j’ai dû faire un choix lorsque mon entreprise a commencé à décoller !


Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

illustration horus-x On connait tous cette sensation de fatigue oculaire, les maux de tête en fin de journée, la difficulté à s’endormir, lorsqu’on a passé pas mal de temps devant un écran

En constatant ce problème en 2016, nous avons lancé Horus X avec Paul et Matthieu Faure, deux amis désormais associés ! Nous créons des lunettes anti lumière bleue pour bloquer la partie nocive du spectre et combattre les effets à court et long termes que cela provoque.

Notre objectif est de créer des produits de qualité, simples et abordables, pour que tout le monde puisse se protéger sans casser son PEL. (-15% de promo en ce moment pour l’iaelyon avec le code IAELYON_15 sur horus-x.com, livraison gratuite et lunettes garanties à vie)

Nous voulons démocratiser la lunette anti lumière bleue comme certaines marques l’ont fait à l’époque de la révolution des lunettes de soleil !

On s’adresse aux gamers et à toute une catégorie de la population qui passe beaucoup de temps sur les écrans, en premier lieu pour le travail ou les études.

Aujourd’hui, Horus X est un des leaders européens sur la lunette gaming avec un chiffre d'affaires d’un million d’euros pour notre 3ème année.



illustration horus-x 2

En quoi votre expérience à l'iaelyon et votre formation vous ont été utiles ?

Mon expérience à l’iaelyon a été très formatrice, puisque grâce au Master Entrepreneuriat j’ai pu aborder les enjeux de la création d’entreprise, comprendre comment analyser les besoins du marché, comment lancer son entreprise, comment penser sa stratégie face à la concurrence.

En complément de trois années à accompagner de jeunes entrepreneurs à l’incubateur et à animer des TD d’entrepreneuriat à l’iaelyon, il me semble que j’avais le bagage nécessaire pour me lancer de manière efficace !

Il faut être très clair sur une chose : je pense que l’important dans un projet de création n’est pas de passer 6 mois à travailler son business plan, ou encore quelques années pour acquérir de l’expérience professionnelle, ou mettre de l’argent de côté, ou se former. On entend souvent ces idées chez des jeunes entrepreneurs qui n’osent pas vraiment se lancer.

Au contraire,  le principe le plus important pour réussir est de se lancer rapidement.

Le but est de se confronter à son marché, pour tester son offre, pour valider la demande, pour faire évoluer son produit grâce aux retours des clients. Rien ne sert de faire des études de marché qui durent des mois.

Lancez-vous, ajustez, apprenez ! Vous irez beaucoup plus vite et plus loin.


Quels conseils pourriez-vous donner à un étudiant de l'iaelyon ?

1/ Arrêtez de penser qu’on va vous voler votre idée révolutionnaire.

L’idée ne vaut absolument rien. Tout est dans l'exécution, et personne ne le fera pour vous. Alors lancez-vous rapidement et confrontez-vous avec un prototype, une landing page, un service embryonnaire (tapez mvp sur google). Peu importe tant que vous lancez votre projet

2/ Arrêtez de penser qu’un investisseur va mettre de l’argent sur votre idée.

Une idée ne vaut rien (tiens, ça me rappelle quelque chose). Un investisseur ne met jamais son argent dans une idée : il investit dans un projet qui fonctionne déjà (avec une preuve de concept grâce à un prototype) et/ou bien dans une équipe qu’il connaît et qui a déjà eu du succès auparavant !

3/ Contactez un incubateur

Celui de l’Université Jean Moulin (Manufactory) est un des meilleurs de la région : vous serez bien reçus.

Cela vous permettra de vous sentir moins seul, et accompagné. Mais vous verrez vite que l’incubateur ne vous aidera pas à choisir le bon statut juridique, à écrire vos conditions de vente, ou encore à créer un business plan. Tout ça, on s’en fiche. L’important est de se lancer ! Vous pouvez créer une boutique en ligne en une demi-journée et obtenir un N° Siret en micro-entreprise en moins d’une semaine, le tout en ligne et gratuitement. Aucune excuse pour se lancer, nous sommes dans une des meilleures époques pour lancer un projet et réussir !

Ou trouver Horus X ?

Le parcours de Stéphane à l’iaelyon

En savoir plus sur le Master Entrepreneuriat et Développement des Entreprises Nouvelles - EDEN