• Formation,
  • Vie Etudiante,
  • Partenariats,
  • Recherche,
  • International,

Le prix de thèse Atlas-AFMI 2021 décerné à Christoph Czychon

Publié le 6 mai 2021 Mis à jour le 11 octobre 2021
these
these

L’association académique Atlas-AFMI distingue les meilleurs travaux doctoraux en management international. Christoph Czychon obtient le prix 2021 pour sa thèse « Regional and Global Multinationals: An Examination of Theory and Empirical Evidence from European MNEs » soutenue en 2020 et réalisée dans le cadre d’une co-tutelle Université Otto-Friedrich-Universität Bamberg (Allemagne) - iaelyon School of Management, sous la direction de Johann Engelhard et Ulrike Mayrhofer.

Le prix de thèse ATLAS-AFMI est décerné pour la 2ème fois consécutive à un docteur du Laboratoire de recherche Magellan - iaelyon School of Management.


A l’origine d’un doctorat franco-allemand

C’est pour animer un séminaire de l’International Week 2015 que Christoph Czychon vient à l’iaelyon pour la première fois. Le début d’une longue histoire, car rapidement Ulrike Mayrhofer l’invite pour un séjour de recherche au sein du laboratoire Magellan afin de poursuivre ses travaux sur les multinationales européennes. La collaboration se développe et débouche sur une cotutelle de thèse entre l'Université de Bamberg en Allemagne et l’Université Jean Moulin, avec une co-direction assurée par Ulrike Mayrhofer côté français.

« Il s'agit d'un contexte très favorable à la préparation d'une thèse en management international, souligne Ulrike Mayrhofer. Christoph a pu bénéficier d'un contrat d'assistant à l'Université de Bamberg et effectuer plusieurs séjours de recherche au Laboratoire de Recherche Magellan. Il a obtenu le grade de docteur en sciences de gestion des deux universités.»
 

Une thèse sur les multinationales régionales et mondiales

« Le sujet de ma thèse peut être placé à l'intersection de l'économie internationale, du commerce international et du management international, explique Christoph Czychon, et trouve son origine dans les travaux de Alan M. Rugman et Alain Verbeke. Sur la base de données empiriques, j'évalue la « globalité » des entreprises cotées au CAC40 et au DAX30 sur la période 2005-2015. Sur la base de mes résultats, je conteste les paradigmes existants et les récits empiriques dominants.
Sur la base des firmes multinationales que j'ai analysées, incluant entre autres LVMH, Kering, AirFrance-KLM, EDF, Orange, BMW, Daimler et Volkswagen, on constate une forte interrégionalisation au cours de la période d'analyse.

J'ai eu la chance de présenter mes recherches à l'AIB à Dubaï ainsi qu'à l'EIBA à Milan. Une monographie sera publiée chez SpringerGabler le mois prochain.»
Le parcours de Christoph Czychon
Diplômé d’une Licence de l'Université SRH de Heidelberg et d’un Master Finance, contrôle et comptabilité de l'Université de Bamberg, Christoph a beaucoup séjourné à l'étranger dans le cadre de ses études, à San Diego, en Afrique du Sud, à Taiwan et bien sûr à Lyon. « Je suis très heureux d'avoir eu l'opportunité de travailler avec les doctorants du Laboratoire Magellan, précise Christoph, et tout particulièrement avec Stefano Valdemarin, Anastasia Khalapsina,Tristan Salvadori et Amadou Lo ».

Christoph a été recruté par KPMG Allemagne en septembre 2018, branche Consulting Digital Finance, où il travaille en particulier sur les questions d'ESG (Environnement, Social et Gouvernance) et de développement durable.

Nous adressons nos chaleureuses félicitations à Christoph et à ses co-directeurs de thèse.

Le résumé de la thèse « Regional and Global Multinationals: An Examination of Theory and Empirical Evidence from European MNEs »
 
Partenaires :
Thématiques :
Formation; Vie Etudiante; Partenariats; Recherche; International