06210685 - QVT et RSO (Qualité de Vie au Travail et Responsabilité Sociale des Organisations)

Crédits ECTS 3
Volume horaire total 21
Volume horaire CM 21

Responsables

Christophe Rey

Objectifs

L'enseignement à deux objectifs principals. Il vise tout d'abord à sensibiliser les étudiants aux évolutions récentes en matière de responsabilité sociale des entreprises et qualité de vie au travail. Il a également pour objectif de transmettre aux étudiants les techniques de gestion qui leur permettront de répondre de manière systématique aux enjeux d'une gestion responsable des entreprises.

La partie RSE est essentiellement constitué de courtes présentations des thèmes abordés suivi d'études de cas et/ou débats qui permettent d'approfondir. La partie QVT, enseigné par un consultant, permet de tisser des liens entre les enseignements et le vécu du monde de l'entreprise. Pour cela, après rappel des notions élémentaires, l'intervenant à mis en place une série d'illustrations sous forme de témoignages, cas, et lectures.

CONNAISSANCES A ACQUERIR
- Comprendre l'importance croissante de l'éthique dans le monde des affaires
- Connaitre les business modèles et organisationelles innovantes en RSE et QVT
- Maitriser le cadre juridique et les différentes approches théoriques de la QVT

COMPETENCES CIBLES

- Savoir appliquer les techniques de gestion de l'entreprise responsable
- Concevoir un discours RSE efficace et responsable
- Comprendre et collaborer avec les parties prenantes, en particulier ceux impliqués dans la QVT

DIMENSION DE RESPONSABILITE SOCIALE
L'enseignement est centré sur l'actualité et les enjeux de la responsabilité des entreprises et vise à faire réfléchir les étudiants sur les pratiques innovantes en la matière, ainsi qu'à les implémenter. La partie qualité de vie au travail illustre le travail quotitien des professionnels d'un sujet en plein coeur de la RSE.

Contenu

Partie RSE

1. L'importance corissante de la responsabilité des entreprises
1.1 Enjeux de la digitalisation et des données
1.2 Ententes illicites et réglementation antitrust
1.3 Organisations et droits de l'homme
1.4 La finance responsable, les KPI et le reporting extra financier

2. La gestion responsable des entreprises
2.1 L'innovation de business modèles
2.2 Avantage concurrentiel et gestion de la production
2.4 La rémunération du conseil d'administration
2.4 Communication RSE: Concevoir un discours efficace et responsable

3. La RSE et l'individu
3.1 Choisir et diriger les bonnes personnes
3.2 Une vision comportementale de l'emploi
3.3 Comment se comporter de manière irresponsable et contraire à l'éthique (sans s'en apercevoir)

Partie QVT

1. Historique du travail

2. Les réactions aux évolutions récentes de l'environnement de travail
2.1. Relations au travail
2.2. Le développement de la ‘souffrance au travail’ et de la QVT (bien être, qvt, rps, etc…)

3. Le cadre juridique

4. Les approches théoriques sur le ‘stress au travail’
4.1. Karasek
4.2. Siegrist
4.3. Seyle
4.4. Clot
4.5. Dejours
4.6. Anact

5. La mise en place d’une politique QVT (du stratégique à la situation critiques)
5.1. Exemples d’accord QVT
5.2. Les points principaux (égalité H/F , reconnaissance, rythme et quantité de travail, santé économique, relations dans les équipes, relations clients/usagés, Ethique et sens du travail, recrutement et gestion des compétences)
5.3. Identifier les impacts liés aux changements à venir (gestion du changement et l’importance de l’identité professionnelle)
5.4. Anticiper les situations critiques de type ‘harcèlement moral’ ‘burnout’
5.5 Réagir aux situations de crise (accidents, braquage, attentats…)
5.6. Les indicateurs et KPI

6 Les parties-prenantes internes de la QVT
6.1. RH
6.2. Direction
6.3. Managers
6.4. Salariés
6.5 IRP
6.6. SST
6.7. Les cabinets conseil
6.8. les associations
6.9. Les cabinets experts CHSCT

7. Faire évoluer les pratiques
7.1. Les modèles d’organisation du travail (quelle organisation pour une bonne QVT / l’entreprise libérée)
7.2. Faire évoluer les pratiques managériales : oser aller plus loin que le baby foot
7.3. Efficacité des politiques QVT et la réalité du travail (communication)

Bibliographie

OUVRAGES DE REFERENCE :
  • Palazzo, G. and Wentland, M., 2011. Pour un management responsable au 21e siècle. Pearson.
  • Guzman, F. and Becker-Olsen, K., 2010. Strategic corporate social responsibility. Innovative CSR: From risk management to value creation, pp.196-218.
  • Werther Jr, W.B. and Chandler, D., 2010. Strategic corporate social responsibility: Stakeholders in a global environment. Sage Publications.

OUVRAGES COMPLEMENTAIRES :
  • Altman, J. S. (2009). Shell to settle abuse case for $ 15.5 million.
  • Attig, N., El Ghoul, S., Guedhami, O., & Suh, J. (2013). Corporate social responsibility and credit ratings. Journal of Business Ethics , 117 (4), 679_694.
  • Boons, F., Montalvo, C., Quist, J., & Wagner, M. (2013). Sustainable innovation, business models and economic performance: an overview. Journal of Cleaner Production, 45 , 1_8.
  • Capelle-Blancard, G., & Monjon, S. (2012). Trends in the literature on socially responsible investment: looking for the keys under the lamppost. Business Ethics: A European Review , 21 (3), 239_250.
  • Chen, Z., & Rey, P. (2013). On the design of leniency programs. Journal of Law and Economics, 56 (4), 917_957.
  • Cheng, B., Ioannou, I., & Serafeim, G. (2014). Corporate social responsibility and access to _nance. Strategic Management Journal , 35 (1), 1_23.
  • Drake, D. F., & Spinler, S. (2013). Sustainable operations management: An enduring stream or a passing fancy? Manufacturing & Service Operations Management, 15 (4), 689_700.
  • Duckworth, C. (2016). Arzua€.s founder on shaping culture through social enterprise.
  • Durbin, A., Herz, S., Hunter, D., & Peck, J. (2006). Shaping the future of sustainable _nance: moving from paper promises to performance. London: BankTrack .
  • Edmans, A. (2016). Does socially responsible investing make _nancial sense?
  • Fabd, S., & Tonmoy, W. (2016). After rana plaza, experts _nd rmg compliance better. The Financial Express .
  • Fridolfsson, S.-O., Bigoni, M., Le Coq, C., & Spagnolo, G. (2009). Fines, leniency and rewards in antitrust: An experiment. Available at SSRN 1744864 .
  • Gans, J. (2010). Microsoft's new antitrust strategy.
  • Garriga, E., & Melé, D. (2004). Corporate social responsibility theories: Mapping the territory. Journal of business ethics , 53 (1-2), 51_71.
  • Ghernaouti-Hélie, S. (2010). We need a cyberspace treaty. Revue Intermedia, 38 (3).
  • Ghernaouti-Hélie, S., & Dufour, A. (2012a). Cybercriminalité et cybersécurité.
  • Que sais-je? , 11 , 94_108.
  • Ghernaouti-Hélie, S., & Dufour, A. (2012b). Des origines aux réalités de l'internet. Que sais-je? , 11 , 7_35.
  • Gunasekaran, A., Irani, Z., & Papadopoulos, T. (2014). Modelling and analysis of sustainable operations management: certain investigations for research and applications. Journal of the Operational Research Society , 65 (6), 806_823.
  • Johnston, J. (2012). Building social business: The new kind of capitalism that serves humanity's most pressing needs. American Journal of Entrepreneurship, 5 (2), 123_128.
  • McElwee, D. (2004). Should the european commission adopt" amnesty plus" in its _ght against hard-core cartels? European Competition Law Review , 25 , 558_565.
  • Osterwalder, A., & Pigneur, Y. (2010). Business model generation: A handbook for visionaries, game changers, and challengers (Y. Pigneur, Ed.). Wiley.
  • Palazzo, G., & Wentland, M. (2011). Pour un management responsable au 21e siècle. Pearson.
  • Phillips, O. R., & Mason, C. F. (1996). Market regulation and multimarket rivalry. The Rand Journal of Economics, 596_617.
  • Schwartz, M. S., & Carroll, A. B. (2003). Corporate social responsibility: A three-domain approach. Business ethics quarterly , 13 (04), 503_530.
  • Unit, T. E. I. (2008). Special report: does csr work.
  • Walker, P. H., Seuring, S., Sarkis, J., & Klassen, R. (2014). Sustainable operations management: recent trends and future directions. International Journal of Operations & Production Management , 34 (5).
  • Zadek, S. (2004). The path to corporate responsibility. Harvard business review , 82 (12), 125_133.

OUVRAGES OU ARTICLES DE RECHERCHE EMBLEMATIQUES SUR LE SUJET DU COURS :
  • Freeman, R. Edward. "The politics of stakeholder theory: Some future directions." Business ethics quarterly 4.04 (1994): 409-421.
  • Phillips, Robert, R. Edward Freeman, and Andrew C. Wicks. "What stakeholder theory is not."
  • Business Ethics Quarterly 13.04 (2003): 479-502.

PUBLICATIONS DES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS DE L’IAELYON SUR LE SUJET DU COURS :
  • Heimann, Marco, Étienne Mullet, and Jean-François Bonnefon. "Peoples’ Views About the Acceptability of Executive Bonuses and Compensation Policies." Journal of Business Ethics 127.3 (2015): 661-671.

Contrôles des connaissances

Examen Terminal
Ecrit
Travail de groupe sur une mise en situation (40%)

Contrôle continu
Interrogation écrite
Dossier à rendre trois semaines après la fin des enseignements
Note de synthèse individuelle sur une des thématiques vues pendant les enseignements (60%)

Informations complémentaires

MODALITES PEDAGOGIQUES / NATURE DES SUPPORTS
Présentations powerpoint communiqué en amont aux étudiants; échanges sous formes de groupes de travail; lecture d'articles; discussions

PRE-REQUIS EN TERMES DE CONNAISSANCES
Cadre législatif du code de travail (QVT); Norme ISO 26000 (cours M1 IAE tronc commun)

LECTURE(S) CONSEILLÉE(S) :
Palazzo, G. and Wentland, M., 2011. Pour un management responsable au 21e siècle. Pearson.